AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm sorry brother, I'm sorry I let you down (jude)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : tom hardy
≡ inscrit le : 03/11/2015
≡ messages : 111
≡ métier : passionné par le bois et la forêt depuis tout petit, naturellement, il est devenu bûcheron. mais la nuit tombée, il chasse les wendigos.
≡ quartier : il vit dans un chalet isolé au milieu de la forêt
MessageSujet: I'm sorry brother, I'm sorry I let you down (jude)   Jeu 5 Nov - 16:57

I'm sorry brother
jude & cullen
Ce n'est que l'automne, et pourtant l'hiver projette déjà son ombre menaçante sur l'hémisphère nord, rappelant sans cesse que dans quelques semaines tout au plus, il s'installera pour de bon. Tu resserres ta veste en peau de mouton retournée autour de ta poitrine, et tu entres dans le bar. Ça te dérange un peu d'avoir laissé Bleiz tout seul au chalet, mais tu ne peux pas t'en occuper quand tu as bu. Il a l'habitude maintenant, de toutes manières. Il a cessé de détruire les meubles parce que tu avais osé l'abandonner plus d'une heure, donc tu ne te fais pas de soucis. Tu ne rentreras pas tard de toutes façons, tu es juste là pour un verre ou deux. Sans un mot, tu vas t'installer sur une table dans un coin, dans ton coin. C'est toujours là que tu te mets, toujours là que tu prends place, et si cette table n'est pas libre, tu rentres chez toi. C'est aussi simple que ça. Tu retires ta veste et tu t'installes, la serveuse vient, elle te connait bien maintenant, ce n'est pas pour autant qu'elle cherche à faire un brin de causette. Tu as horreur de ça, et elle le sait. Avec un regard reconnaissant, tu lui demandes un scotch, qu'elle t'apporte quelques minutes plus tard.

Tu t'adonnes alors à l'une des choses que tu fais parfois pour passer le temps, l'observation. Tu aimes bien détailler les gens dans les bars, regarder leurs gestes, leurs expressions, te poser des questions sur ce qu'ils ont pu vivre. Tu es spectateur du monde, mais tu n'y prends jamais part. Ce serait risquer bien trop de choses, pas vrai? Tu as déjà trop perdu, tu ne veux pas tenter le diable. En parlant de perte, un visage familier accroche ton regard. Jude. Il vient d'entrer dans l'établissement, et à vrai dire, tu ne t'attendais pas à le voir ici. Mais qu'est-ce que tu connais vraiment du gamin, de toutes façons? Tu fais mine de boire, espérant presque te cacher derrière ton verre, tout en te mettant à réfléchir. C'est vrai que tu ne sais pas grand-chose de ton frère, il a pu changer, depuis que tu as décidé de couper les ponts avec une famille qui vit dans la même ville que toi. Bien sûr, tu retombes parfois sur l'un d'entre eux, mais c'est bref et maladroit, ou alors tu fuis. Tu les fuis pour fuir ta culpabilité et ton chagrin. Mais là... Là tu n'as pas vraiment d'échappatoire. Ton frangin se trouve entre toi et la sortie, tu ne pourras pas l'esquiver. Tu n'as plus qu'à espérer qu'il ne te remarque pas. Mais c'est difficile de passer à côté de ta présence. A force de tenter de te rendre effrayant, tu as finis par dégager en permanence cette aura oppressante qui rend beaucoup de gens nerveux lorsqu'ils ont à te parler. Et c'est tant mieux, mais cela implique aussi qu'on se retourne sur ton passage, et que les regards accrochent ton être, même brièvement.

D'un autre côté, tu te dis que de tous les Copeland, tu préfère que ça tombe sur Jude, si vraiment tu devais parler à l'un d'entre eux. Parce que quelque part tu sais que tu peux compter sur lui. Tu l'as toujours soutenu et tu sais qu'il n'est pas une mauvaise personne. Tu voudrais juste qu'il t'évite, qu'il t'ignore, qu'il passe son chemin. Ce serait tellement plus simple, et tu comprendrais. Mais là, il vient vers toi, et tu ne sais pas quoi faire, pas où te mettre. Pour un peu tu paniquerais presque. Tu rassemble les miettes de courage qu'il te reste pour lever le regard vers lui. « Salut, Jude. » que tu dis, simplement. Tu ne sais pas quoi dire de plus, tu as perdu cette capacité à faire la conversation. Un fantôme de sourire s'esquisse sur tes lèvres, mais le mal-être est bien là. Tu n'as pas le courage de jouer les sauvages, pas avec lui. Tu ne veux pas devenir comme vos parents, tu n'as pas envie de lui faire peur. Il a déjà bien trop souffert de son éducation, tu n'as pas envie d'en rajouter une couche, ce serait contraire à tout ce que tu as déjà accompli pour lui.


Dernière édition par Cullen Copeland le Sam 7 Nov - 10:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : Freddie Fox
≡ inscrit le : 03/11/2015
≡ messages : 25
≡ métier : Illustrateur et professeur d'arts plastiques en lycée.
MessageSujet: Re: I'm sorry brother, I'm sorry I let you down (jude)   Ven 6 Nov - 1:08

Peut-être que son psychiatre avait tort. Travailler de façon assez stricte, avec des horraires, des élèves face à lui, un constant échange social, lui faisait sans doute du bien. En revanche, son psy n'avait sûrement pas pensé qu'il puisse tous les jours croiser son ex-petit-ami. Et pour le coup, cela... ne lui faisait pas du bien. Il avait chaque jour plus de mal à résister à l'envie de se jeter à ses pieds et lui demander pardon jusqu'à ce qu'il lui pardonne. C'était un peu extrême comme pensée, non ? Il le supposait. Même si rien ne lui semblait trop extrême pour Felix. Pour se racheter. Il culpabilisait tellement. Il avait perdu la raison ce soir-là. Seulement, la folie, ça n'excuse rien, non ? Il devait assumer ce qui ne tournait pas rond chez lui. Il le faisait. Mais avoir perdu celui qui le rattachait le plus au réel, c'était dur. Un coup réel. Au point qu'il ait vraiment perdu pied. Pas pour rien qu'on l'avait retrouvé dans un sale état. Mais il n'arrivait pas à dépasser le coup dur. Oh, bien sûr, il ne pensait plus vraiment à se faire du mal. Parce qu'il était un peu revenu sur terre. Mais... Aller de l'avant, tourner la page, c'était au dessus de ses forces. Peut-être parce que pendant 4 ans, il n'avait vécu que par et pour cet homme. Alors, après avoir tenté pendant plusieurs heures d'évacuer tout cela en peignant, sans succès, il avait décider de sortir. Sans doute pour éviter de déchiqueter encore une autre toile. Il avait enfilé un blouson de cuir élimé sur ses vêtements tâchés de peinture.

Il avait d'abord marché sans but. Longtemps. Puis ses pas l'avaient mené devant le bar où il avait rencontré cette fameuse fille. Celle à côté de qui il s'était réveillé nu. Celle qu'il avait voulu oublier. Il n'était pas fier. Mais sans doute que sa culpabilité le faisait revenir sur les lieux qui avaient vu naître le crime. Il n'en savait rien. Peut-être qu'il voulait se faire du mal. Sans doute. Sans en venir aux blessures tangibles. Revenir là, c'était peut-être encore plus douloureux. Son regard se posa sur le bar. Il n'avait pas envie de boire. Il n'avait pas envie de manger non plus. Seulement, il ne pouvait pas rester là sans rien commander. Il alla vers le bar. Ses yeux se perdaient partout, hagards. Et puis, il le vit plus loin. Son frère. Cullen. Seul. Comme lui. C'était peut-être de famille de faire assez d'erreurs pour préférer être enfermé dans une forteresse de solitude... Il récupéra le verre de bière qu'il avait commandé sans même y prendre garde, laissant un trop gros billet, mais s'en fichant carrément. Son esprit s'était bloqué sur son frère.

Il avança doucement vers lui. Hésitant. Si longtemps sans lui parler. Et pourtant la culpabilité revenait si vite. A croire qu'il ne savait être que coupable. Mais peut-être que c'était pour s'excuser auprès de lui que ses pieds l'avaient menés là. Peut-être que cette fois, Felix n'avait rien à voir avec tout ça. Il déposa son verre sur la table. Il eut une seconde de flottement. Il n'osait pas dire un mot. Il n'était jamais très doué avec les mots. Et Cullen parla enfin. Les épaules de Jude se détendirent un peu. Cette voix grave lui avait manqué. Il eut un fugace sourire qui passa sur ses lèvres.

« Bonsoir, Cullen... » répondit-il d'une voix mal assurée.

Puis, il s'assit doucement. Il ne savait pas quoi dire. Mais il releva son regard, le posant dans celui de son frère, sans crainte, sans pudeur. Il avait confiance en Cullen. Il ne lui en voulait pas pour une mort dont il n'était pas responsable. Il but une gorgée de sa bière. Mais le goût lui déplaisait. Il n'aimait pas le goût de l'alcool... Il fronça un peu le nez. Puis se frotta un peu trop nerveusement le front, laissant une marque rouge sur sa peau trop blanche.

« Je... J'aurai... Je suis désolé... J'aurai dû être là... Tu sais... Je... »

Pourquoi il n'arrivait plus à parler ? Sa main alla gratter ses cheveux. Un peu trop convulsivement. Puis il la retira. Il ne devait pas se faire de mal. Il cligna plusieurs fois des yeux.

« Ce... Ce n'était pas... Pas ta faute... »

Pas dit que Cullen puisse déchiffrer son charabia. Peut-être même qu'il n'en comprendrait pas un mot. Et surtout, peut-être qu'il n'aurait pas dû commencer par ça. Mais cela semblait si logique qu'il le croise maintenant, ici. Cela ne pouvait être que pour qu'il lui demande pardon, non ?

_________________

Be Together

Maybe if the stars align, maybe if our worlds collide. Maybe on the dark side we could be together, be together. Maybe in a million miles, on a highway through the stars. Someday soon we'll be together.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : tom hardy
≡ inscrit le : 03/11/2015
≡ messages : 111
≡ métier : passionné par le bois et la forêt depuis tout petit, naturellement, il est devenu bûcheron. mais la nuit tombée, il chasse les wendigos.
≡ quartier : il vit dans un chalet isolé au milieu de la forêt
MessageSujet: Re: I'm sorry brother, I'm sorry I let you down (jude)   Sam 7 Nov - 10:59

I'm sorry brother
jude & cullen
Votre vie n'avait jamais été toute rose. Tu t'y étais fait, depuis gamin, tu avais compris que tu n'aurais jamais une vie normale, qu'elle était destinée à la chasse aux créatures qui rôdent dans ces bois. Tu t'y étais fait, parce que ça coulait de source, et que tu avais baigné dedans depuis tout petit. Les histoires que te racontaient votre mère au sujet des chamans n'avait fait que renforcer cette idée que tu étais né pour faire ça. Tu t'étais endurci en grandissant, pour ne plus avoir peur de ces choses qui prennent la vie d'innocents et rendent d'autres malades. Il fallait les éradiquer, avant qu'elles ne commettent d'autres horreurs. Tu avais accepté ce rôle de protecteur, surtout parce que peu de gens étaient près à se balader la nuit dans les bois pour rencontrer les wendigos. Et tu le comprenais parfaitement. C'est pour cela que tu as toujours défendu Jude, quoi qu'il arrive, parce que cette vie, il faut avoir l'envie de la vivre, sans quoi on ne fait pas long feu. Aller à la chasse à reculons, c'est une très mauvaise idée, juste bonne à vous faire tuer. Ça a toujours été difficile de convaincre vos parents qu'il pouvait faire ce qu'il voulait de sa vie, mais finalement, ils l'auront laissé partir. Heureusement. Ça t'avait rassuré de savoir qu'il avait pu avoir le choix de s'offrir une autre vie, parce que tu savais qu'il n'était pas en danger. Au moins cela te faisait un souci de moins.

Ton cadet te salua à son tour et pris place en face de toi. Même si tu ne le montrais pas vraiment, ça te faisait quand même du bien de le revoir. C'est juste que tu avais cessé depuis bien longtemps de montrer tes émotions. A quoi bon, quand on vit tout seul? Même si après tout, il t'arrivait de sourire à ton chien, cela restait plus difficile avec les humains. Jude semblait aussi nerveux que toi, sauf que tu ne le montrais pas. Un réflexe de chasseur, intérioriser ses peurs, les ranger dans un coin en espérant qu'elles disparaissent. Ça ne fonctionnait jamais complètement, mais tu ne pouvais pas t'empêcher de le faire. Ça te rassurait et te permettait aussi de te concentrer. Ton frère reprit la parole, laborieusement. Mais ses derniers mots te firent suspendre ton geste alors que tu portais ton verre à tes lèvres. Ils te prirent par surprise. Puis tu descendis ton whisky d'une traite en grimaçant légèrement. Tu avais au moins besoin de ça pour encaisser ce qu'il venait de te dire. Oh oui, tu savais très bien de quoi il voulait parler. Cependant, tu n'arrivais pas à croire qu'il entre en matière de cette manière. En tout cas, tu ne t'y attendais vraiment pas.

Pas ta faute, hein? Bordel s'il savait combien de fois tu as tourné et retourné ce soir-là dans ta tête, s'il savait à quel point t'y pensais dès que t'avais plus l'esprit occupé. Sa mort te hantait depuis six ans, chaque fois que tu fermais les yeux, chaque fois que ton esprit vagabondait. Il ne se passait pas un jour sans que la culpabilité ne revienne, sournoise, tu rappeler que tu n'avais pas su la protéger. Pas une nuit sans que tu te réveilles en sursaut parce que ton subconscient venait de te la remontrer, la gorge tranchée et les yeux révulsés. Tu aimerais tellement avoir d'autres souvenirs d'elle, mais cette image prenait de plus en plus de place, effaçant tous le reste pour ne laisser que désolation et culpabilité sur son passage. Alors oui, tout était de ta faute, tu en étais persuadé, et ce serait très difficile de te convaincre du contraire. C'était ancré en toi, marqué au fer rouge, et ça faisait six ans que tu te noyais dans ces pensées obscures. C'était donc très peu probable qu'avec ces quelques mots, Jude puisse effacer tout ça, comme par magie. Tu appréciais l'effort cependant, mais malheureusement pour lui, les choses étaient loin d'être aussi simples. « Bien sur que si, c'est de ma faute. J'aurais du lui dire non. » Ta voix était rauque, basse, un peu rocailleuse sur la fin, à cause d'une émotion qui cherchait quand même à se montrer. Tu t'éclaircis la gorge. Si tu avais été catégorique, elle serait surement encore en vie. Un simple mot et sa vie aurait pu changer du tout au tout. Tu donnerais n'importe quoi pour remonter dans le temps, changer tout ça, lui donner la chance qu'elle n'a jamais eu. Elle aurait pu faire tellement de choses. Tu aurais du mourir à sa place, ce soir-là. Elle méritait plus de vivre que toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : Freddie Fox
≡ inscrit le : 03/11/2015
≡ messages : 25
≡ métier : Illustrateur et professeur d'arts plastiques en lycée.
MessageSujet: Re: I'm sorry brother, I'm sorry I let you down (jude)   Lun 16 Nov - 23:02

Nerveusement, Jude triturait son verre. Il ne savait vraiment pas pourquoi il avouait ça. Pourquoi il tenait tant à se faire pardonner. Oh bien sûr, c'était sans doute un geste très égoïste. Décharger la conscience de son frère pour alléger la sienne par une bonne action. Il savait que son altruisme était intéressé mais au moins, il pouvait aider son frère. Au moins une fois dans sa vie. Et il fallait que ce soit maintenant. Ça, il le sentait. Il osait à peine regarder son frère. Quand était-il devenu aussi intimidant son frère ? S'il s'était en quelque sorte senti rassuré de le voir au milieu de l'abysse, là, il n'était plus certain de se réjouir autant. Il n'était pas le seul à avoir été changé par la mort de sa sœur visiblement. Il baissa les à la réponse catégorique de Cullen. Il se mordit la lèvre. Comment lui dire ce qui s'était passé ? Sa lâcheté. Il releva péniblement son regard bleuté.

« Cullen... J'aurai dû aussi... » murmura-t-il d'une voix à peine audible.

Ses ongles grattait le dos de son autre main. Trop fort. Lui aussi aurait pu la sauver. Aurait dû. Au lieu de la jalouser. Au lieu de trouver ça logique qu'elle aille chasser, si c'était tant son envie à elle, il lui laissait volontairement sa place. Mais lui, il n'avait jamais pris de risque pendant une chasse. Lui, s'il n'avait pas de talent avait la peur et la lâcheté pour empêcher ses imprudences. Alors qu'elle... Il eut un soupir.

« Je vous ai vu... J'ai tout entendu... Je savais... Je savais que ce n'était pas sa place... J'aurai dû lui dire de rester à la maison moi aussi... J'aurai dû partir avec toi... »

Sa voix était faible, seul Cullen pouvait l'entendre. Il s'en voulait tellement de ne pas avoir été plus juste. Plus protecteur. Il regrettait. Mais ils n'étaient pas responsables eux seuls. Tout ça, c'était la chasse qui l'avait entraîné. C'était la faute du culte à la chasse que leur famille vouait à cette pratique. C'était aussi ça. Pas juste une maladresse partagée entre deux frères. Il s'arrêta de gratter sa main, sentant le sang sur le bout de ses doigts. Il regarda sa main presque surpris et appuya l'autre dessus, cachant les écorchures qu'il s'était infligés. Il n'aurait pas dû.

« C'est aussi ma faute... Je serai sans doute mort aussi... Mais... »

Il s'arrêta. Il se mordit la lèvre, puis reprit avec une seconde d'hésitation.

« Mais moi, ça n'aurait pas été si grave... Je n'aurai manqué à personne... Pas comme elle... »

Parce que lui, c'était le raté. Le bizarre. Le fou. Assez ironique comme qualificatif quand on voit le reste de la famille, et son « glorieux » passé. Jude baissa la tête, désolé et coupable.

« J'aurai dû... te dire tout ça... Bien avant... »

Seulement, il avait préféré fuir. Encore et toujours. La fuite en avant, un bon résumé de son existence.

_________________

Be Together

Maybe if the stars align, maybe if our worlds collide. Maybe on the dark side we could be together, be together. Maybe in a million miles, on a highway through the stars. Someday soon we'll be together.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : tom hardy
≡ inscrit le : 03/11/2015
≡ messages : 111
≡ métier : passionné par le bois et la forêt depuis tout petit, naturellement, il est devenu bûcheron. mais la nuit tombée, il chasse les wendigos.
≡ quartier : il vit dans un chalet isolé au milieu de la forêt
MessageSujet: Re: I'm sorry brother, I'm sorry I let you down (jude)   Mar 24 Nov - 17:21

I'm sorry brother
jude & cullen
Cullen le fixait désormais, incapable de détacher le regard de son frère. Il aurait souhaité qu'ils se retrouvent pour d'autres raisons, dans d'autres circonstances. Idéalement il aurait aimé que leur soeur soit là. Qu'elle rie et qu'elle détende tout le monde. Elle était un rayon de soleil parmi les nuages. Depuis sa mort, le bûcheron vivait dans l'obscurité d'un deuil qui s'éternisait. Il n'avait pas su en sortir, il n'avait pas voulu chercher de l'aide alors qu'il en aurait eu grand besoin. Mais comment expliquer à un psychologue que votre soeur est morte tuée par un wendigo? Il aurait probablement été enfermé, traité comme un dégénéré. Non, les chasseurs devaient se débrouiller seuls, afin de préserver le secret de l'existence de ces monstres. Et visiblement ça n'avait pas réussi à Cullen. Jude avait lui aussi, très mal vécu ses quelques aventures de chasse. Mais ils n'avaient pas tellement le choix. Ils devaient se contenter de continuer à avancer, afin de protéger ceux qui pouvaient encore l'être. Du moins du côté de Cullen, mais il comprenait très bien la décision de Jude.

Il écouta ce que son frère avait à dire. On pouvait reprocher à l'aîné des Copeland d'être peu bavard, mais il savait être une oreille attentive. Et on pouvait être sur qu'il emporterait vos secrets dans sa tombe. Il n'avait rien d'une commère, et gardait les rares confidences qu'on lui faisait comme personne d'autre. Son regard glissa vers la main de Jude, qui commençait à saigner. Il voulu lui dire d'arrêter mais il se dit que s'il l'interrompait, il ne trouverait peut-être pas le courage de reprendre. Mais tout de même, il ressentait un léger pincement au coeur en le voyant se faire du mal ainsi. Une fois qu'il eut terminé de parler, Cullen le dévisagea, gardant le silence quelques secondes de plus. Puis il soupira.

« C'est pas d'ta faute Jude. Ça l'a jamais été. C'est moi qui ai pas su lui dire non. C'est moi qui aurais du la protéger là-bas. Tu ne pouvais rien y faire. C'était une tête de mule. Elle t'aurait pas écouté non plus. » Il déglutit, renifla et se frotta la joue avec la paume de la main. « Et tu vaux pas moins ou plus qu'elle. On aurait été dans le même état si c'était toi qui étais parti. » Lui en tous cas, il aurait été bouleversé de la même manière, il se serait isolé exactement de la même manière. Leurs parents n'avaient jamais compris qu'un Copeland puisse choisir une voie autre que celle de la chasse. Mais ils aimaient leur fils autant que les autres, Cullen en était persuadé. Il fronça les sourcils, il n'avait plus l'habitude de parler autant. Il fit signe à la serveuse, afin qu'elle lui apporte un deuxième verre. Le chasseur n'avait rien d'un alcoolique, mais ce soir-là, il avait besoin de boire, pire, il avait besoin d'une cuite. Jude pouvait bien dire ce qu'il voulait, sa décision était prise. Dès qu'il partirait, le bûcheron boirait à en oublier son nom, et finirait avec un peu de chance dans le lit de quelqu'un. Et si le sort en décidait autrement, il dormirait dans la rue, ou prendrait le risque inconsidéré de rentrer chez lui en voiture. Il n'en avait plus grand-chose à faire, de toutes manières.

_________________
Δ Sometimes quiet is violent
I find it hard to hide it My pride is no longer inside It's on my sleeve My skin will scream Reminding me of Who I killed inside my dream I hate this car that I'm driving There's no hiding for me I'm forced to deal with what I feel There is no distraction to mask what is real I could pull the steering wheel© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm sorry brother, I'm sorry I let you down (jude)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm sorry brother, I'm sorry I let you down (jude)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [FB 1623] Big brother is watching you
» Maximilien - Big brother is watching you.
» (F/RESERVE) Ebba Zingmark - Like brother and sister
» (m) JULIAN MORRIS ∞ Hey brother, do you still believe in love I wonder ?
» BROTHER BEAR ✗ ❝ koda, i did something very wrong ❞ (kenai)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUT OF THE DARKNESS :: 
Blackwood mountain
 :: North Blackwood :: Heaven's night
-
Sauter vers: