AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (meave) ≡ you will always be danger.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
— ADMIN ≡ Doctor of the Dead —
≡ avatar : brett dalton.
≡ inscrit le : 24/10/2015
≡ messages : 706
≡ métier : maitre-chien.
≡ quartier : 22, woodstone lane, east blackwood.
MessageSujet: (meave) ≡ you will always be danger.   Ven 13 Nov - 16:21

abandon, that greets you in the night.
— meave pendleton & joshua pendleton —
You hold it, in your hands And let it flow, this cruelty Of youth as you fall again Alone, In the compromise of truth. It's in the eyes I can tell, you will always be danger We had it tonight, why do you leave it open ? And the stakes remain too high For this silent mind And the shake, the lonely itch That courses down my spine,  To leave a love divine Don't leave a love divine It's a water tight excuse. — snake eyes.

Le weekend était enfin arrivé, c'était le moment d'en profiter un peu pour se détendre. Joshua avait beau avoir quitté la petite ville de Blackwood pendant un long moment, ça ne l'empêchait pas de savoir exactement où aller pour se divertir. Certes, Blackwood ce n'était pas Chicago, on y trouvait pas autant de choses et parfois c'était un peu frustrant, mais plus jeune, il avait souvent pensé qu'au final, la patinoire suffisait à rendre la ville particulièrement cool. C'était qu'il y avait passé du temps dans cette patinoire, pour s'amuser ou parce qu'il jouait au hockey, quoi qu'il en soit, il lui semblait que c'était l'endroit idéal pour amener Rose se défouler un peu. Rester enfermer à la maison toute la journée, c'était une mauvaise idée, il n'avait pas envie de se retrouver encore devant un dessin animé dont il ne comprendrait pas l’intérêt et devant lequel il allait s'endormir avant de se faire engueuler par sa fille parce qu'il avait osé dormir plutôt que de regarder cette merveille du septième art. Ils auraient tout le dimanche pour ça. Alors, en début d'après midi, ils étaient partis, quittant leur maison et le chien, bien malheureux de les voir partir sans lui, pour se rendre jusqu'à la patinoire. L'endroit n'avait pas beaucoup changé depuis la dernière fois qu'il y avait mit les pieds. C'était fou comme, même après douze longues années tout restait particulièrement familier. C'était à la fois agréable et pourtant particulièrement triste. Il y avait des souvenirs dont il se serait bien passé. Ceux d'Ashley et pourtant, il en avait passé du temps avec sa sœur jumelle dans cette patinoire. Mieux valait éviter d'y penser. Aujourd'hui, il voulait passer une journée tranquille en compagnie de sa fille et certainement pas avec la tête pleine de vieux souvenirs douloureux. Il était temps d'en construire des nouveaux des souvenirs. Les patins enfilés, ils étaient prêts à aller sur la glace, Rose ne manqua pas de passer par la case photo avant de pouvoir aller, hésitante sur la glace. Des photos de Rose, il n'avait presque que ça sur son portable, peut-être qu'il était un peu trop papa poule sur les bords, mais ça n'avait pas d'importance, il l'aimait sa fille et il voulait immortaliser chacun des moments passés avec elle. Ça faisait au moins un parent sur deux qui se préoccupait d'elle. Sa mère elle, elle préférait probablement boire un verre – une bouteille même – au fond d'un bar plutôt que de s'occuper de sa fille. Lui, ça faisait des mois qu'il n'avait pas pris ne serait-ce qu'une soirée pour aller boire un verre avec un pote au fond d'un bar, ce n'était pas grave. Rose passait avant tout le reste. De son point de vu en tout cas. Meave elle, elle avait semblé avoir d'autres priorités dernièrement. Entre l'alcool et ses parties de jambes en l'air avec un autre type, le meilleur ami de son mari, histoire de rendre le truc encore plus formidable. Comment est-ce qu'elle voulait vraiment qu'il lui fasse de nouveau confiance, après avoir simplement envoyé quelques textos ? Elle devait vraiment vivre dans un autre monde pour penser que ça pourrait être aussi facile.

L’après midi s’était bien déroulée, les parents Pendleton étaient venus les rejoindre un peu plus tard. Il fallait croire qu’ils avaient tellement peur qu’il reparte un jour avec leur petite fille à Chicago qu’ils faisaient de leur mieux pour passer le plus de temps possible avec Rose. Peut-être que ça les aidait à accepter la mort de leur fille d’avoir leur petite fille dans le coin. La mort d’Ashley, ce n’était facile pour personne, fallait bien s’entraider pour s’en remettre. Ils s’étaient arrêtés de patiner un moment, histoire d’aller manger un truc dans la petite cafétéria de la patinoire. Ils étaient bien là, tous les cinq, peut-être même qu’il aurait dû proposer au reste de la fratrie de les rejoindre. Les moments en famille comme ça, ça lui avait manqué quand il avait décidé de laisser Blackwood derrière lui pour aller découvrir l’Amérique. Sa famille, c’était un peu la famille modèle pour lui, la famille qu’il aurait voulu avoir à son tour. Plusieurs gamins, une bonne entente toujours au rendez vous, beaucoup de complicité, une ambiance toujours cool. Mais c’était clair que ce n’était pas ce qu’il avait réussi à construire avec Meave. Il l’aurait voulu pourtant, mais elle en avait décidé autrement. Tant pis, au moins Rose aurait quand même l’occasion de connaitre cette ambiance chez les Pendleton. Ici à Blackwood, loin de sa mère qui s’était acharnée à tout foutre en l’air. Pas si loin que ça peut-être. Il manqua d’avaler son café de travers quand au loin, il avait reconnu le visage de Meave. Merde, qu’est-ce qu’elle foutait là celle là ? Il savait qu’elle était à Blackwood, mais il avait plutôt tendance à penser qu’elle était eu fond d’un bar en train de se prendre une énième bonne cuite. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien foutre à la patinoire un samedi après midi ? Il n’en savait rien, il s’en fichait dans le fond. Tout ce qu’il voulait, c’était qu’elle reste loin de Rose, il lui avait dit qu’éventuellement, ils pourraient en parler, ils n’en avaient pas parlé, alors c’était hors de question qu’elle adresse ne serait-ce qu’un mot à Rose aujourd’hui. Il ne l’autoriserait pas à entrer en contact avec Rose afin d’être sûr et certain qu’elle n’allait pas déconner de nouveau. Il ne voulait pas priver définitivement Rose de sa mère, il ne voulait pas avoir l’air du gros con qui évince une mère de la vie de sa fille, par vengeance ou pour une connerie du même genre. Il voulait simplement protéger sa fille. Meave n’avait pas commis une seule erreur, à la limite, si tout ce qu’elle avait fait s’était s’envoyer en l’air avec son meilleur ami, il aurait demandé le divorce mais probablement pas la garde exclusive de Rose. C’était qu’elle lui avait fait du mal à cette gamine, toutes les fois où elle était rentrée bourrée à la maison, toutes celles où Rose l’avait attendue en vain. C’était compliqué de la laisser de nouveau entrer dans la vie de Rose.

Il avait demandé à ses parents de la prendre avec eux. Ils n’étaient jamais contre l’idée de la garder et Rose aimait aller passer la nuit chez ses grands-parents alors tout allait bien. Joshua n’aimait même pas l’idée qu’elle puisse être dans la même pièce qu’elle. La dernière fois qu’il avait vu Meave, elle s’apparentait bien trop à un poison dans sa vie et dans celle de leur fille, pour qu’il puisse accepter ça. Rapidement, ses parents s’étaient éclipsés en compagnie de Rose. Il aurait presque voulu l’ignorer à son tour, faire comme s’il ne l’avait pas vue et repartir, pour ne pas avoir à passer ne serait-ce que quelques minutes avec elle. Dire qu’ils avaient été mariés ; ça semblait presque bizarre à présent. Ce qui lui restait de leur mariage, c’était les pires moments, ces fois où il s’était efforcé de l’aider, quand il l’avait ramassée alors qu’elle était complètement bourrée, les disputes, les silences, toutes ces fois où il s’était tué pour essayer de comprendre ce qui n’allait pas chez elle et qu’elle n’en avait eu que faire, ignorant toute l’aide qu’il avait été prêt à lui apporter. Il se souvenait aussi très bien – trop bien malheureusement – de cette fois où il l’avait trouvée au lit avec son meilleur ami. Après ça, c’était difficile de revenir vers elle pour lui parler et pourtant, il avait fait cet effort, rompant la distance qui les séparait. « Bizarre de te voir ici, je m’attendais presque à te trouver au fond du bar plutôt qu’ici. » Il avait fait l’effort de venir vers elle, mais il n’avait jamais prétendu vouloir faire celui de se montrer agréable. Ce n’était pas comme s’il lui devait quelque chose de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outofthedarkness.forumactif.org
 

(meave) ≡ you will always be danger.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Grippe Porcine: Attention Danger!
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10
» La démocratie est en danger
» [Love & Pets] Une démone en danger ( suite des ruelles ) [PV: Lucy & Jérémy]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUT OF THE DARKNESS :: 
Blackwood mountain
 :: North Blackwood :: La patinoire
-
Sauter vers: