AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 intrigue 2, morgan & william

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : aaron johnson
≡ inscrit le : 16/11/2015
≡ messages : 46
≡ métier : journaliste
≡ quartier : Center Blackwood, au 406 dans un bloc appartement.
MessageSujet: intrigue 2, morgan & william   Lun 30 Nov - 2:16




fear of the dead
✻ ✻ ✻


Une autre fois où tu te demandais franchement si ta ville natale n’était pas maudite. Tu avais pourtant eu une nuit assez normale, festive même, en compagnie des gens que tu aimais. Tout c’était bien terminé si ce n’était ta gueule de bois. Tu n’avais pas entendu rien au sujet de la disparition de Shelley, puisque tu étais parti dans les bras d’un brun ténébreux vers 1h30 du matin. Tu faisais tout en ton possible pour oublier, encore et toujours, que ce soit avec l’alcool, un peu de marijuana ou un homme. Et parfois, quand tu avais vraiment la chance, tu pouvais mêler les trois en même temps comme hier soir. Tu ne te rappelais même pas comment tu étais rentré chez toi, ni combien de temps tu avais dormi avant que ton portable te réveille. En grommelant, tu avais accepté nonchalamment les cris de ton supérieur de la presse qui te demandait de te bouger le cul et d’aller fouiller la forêt de fond en comble à la recherche des disparus. En réalité, il s’agissait là plus de ta couverture qu’autre chose, puisqu’en tant que journaliste, tu savais très bien que tu y allais plus pour découvrir la vérité sur les récentes disparitions et être si possible le premier à trouver les jeunes. Tu te lèves sans plus attendre, n’esquissant aucun coup d’œil dans la glace avant de sortir de ton studio, en prenant la peine de te vêtir d’un chandail à capuchon. C’était presque toujours ainsi, tu faisais peu attention à ton corps depuis plusieurs mois maintenant, toi qui avais tant l’habitude de passer ses journées au Gym. Peut-être aurais-tu fais un minimum d’effort ce matin si tu n’avais pas eu la gueule de bois, mais pour le moment, la seule presse était de te rendre au plein coeur de la forêt. Arrivé sur les lieux, les policiers commencent déjà à organiser quelques petits groupes pour faire les recherches et cercler chaque recoin de cette satanée forêt. Tu n’arrives pas à te concentrer tout de suite, tu es trop occupé à observer autour de toi à la recherche de 1. Un certain garde forestier et 2. Un possible wendigo. Tu pries pour qu’ils ne sortent pas en plein jour et à la fois pour que tu arrives à croiser ses prunelles à nouveau. Tu es jumelé à deux hommes, le premier que tu connais moins, mais que tu crois avoir croisé au Gym et le second, le connu Père Washigton, là où tout a commencé. Tu l’as déjà interviewé quelques fois et à part lui donner tout ton respect, tu ne te rappelles pas de la dernière fois où vous vous êtes parlé sincèrement. Tu te rapproches d’eux et salut d’un signe de tête : « Washington. » et tu te tournes vers l’autre grand brun dont son physique ne te laisse pas indifférent à prime abord : « J’suis Wade. » Tu lui tends la main, mais déjà, les policiers demandent à tous de commencer à s’éparpiller.

_________________

i will find the truth.
Oh I'm a mess right now Inside out. Searching for a sweet surrender But this is not the end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outofthedarkness.forumactif.org/t336-the-drought-was-the- http://outofthedarkness.forumactif.org/t339-wade-i-m-missing-more-than-just-your-body
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : tyler hoechlin.
≡ inscrit le : 08/11/2015
≡ messages : 286
≡ métier : soldat de l'US Army à la retraite, ancien démineur.
MessageSujet: Re: intrigue 2, morgan & william   Lun 30 Nov - 17:57

morgan & wade & william
intrigue 2 - fear of the dead
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Bientôt un mois que Morgan n'a pas bougé de Blackwood et il commence à se pencher sur l'éventualité de s'y installer. Il est charmé par les paysages, par ce côté tranquille que la ville inspirait et surtout par une rencontre hasardeuse qui devait le faire évoluer. Éventuellement. Bref, plusieurs facteurs qui le poussent à poser ses valises pour un moment, même si ce n'est que l'histoire de quelques mois.

Il feuilletait le journal local pour dénicher des petites annonces, installé dans le café du coin, à siroter un double latte bien chaud, quand il perçut malgré lui la conversation d'un agent de police venu ravitailler la station en boissons chaudes. Il parlait à la petite vendeuse, de la disparition de plusieurs jeunes qui s'étaient sans doute perdus dans la forêt. Le soleil se levait à peine à cet instant, et les recherches allaient bientôt débutées. Hadresham ne perdit pas de temps. Il abandonna son bout de papier pour enfiler sa veste et demanda à l'officier plus de détails et lui informa qu'il voulait se rendre utile. L'homme de loi lui indiqua où s'organisait les battues et après un bref remerciement, il se dirigea vers la sortie de l'établissement.

Et il était là à présent, à l'orée de la forêt, aux côtés d’innombrables volontaires. Il avait fait au plus vite, s’octroyant un détour rapide par sa chambre de motel pour récupérer quelque chose d'important qu'il se sentait le besoin d'avoir sur lui, pour cette sortie.,, La solidarité était de mise ce matin, et cela conforta Morgan dans son choix de s'installer ici. L'ancien démineur fit la connaissance de deux hommes, l'un qui devait à peu prêt avoir son âge, et l'autre qui était nettement plus âgé mais qui dégageait pas mal de charisme.

« - Washington. » salua le plus jeune, informant au passage Morgan de l'identité  de l'ainé. Ce nom ne lui était pas inconnu. Il ne savait plus où il l'avait entendu, mais qu'importe. Le nombre de gens qui porte ce nom doit être affolant. « J’suis Wade. »

Encore une information. Importante. Le soldat eut à peine le temps de saisir la main tendue pour la serrer qu'autour d'eux, tout le monde sembla se lancer. Il se dépêcha d'écourter les présentations pour en venir à la véritable raison de leur présence ici.

« - Morgan Hadresham. »

Quoi ? La situation était étrange, et c'est une rouillé de la communication. Il ne sait juste pas quoi dire... Il se contenta de tendre la main à son tour vers le dit Washington.
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

_________________

You're my death

so you can keep me inside the pocket, of your ripped jeans, holdin' me closer, till our eyes meet, you won't ever be alone,  wait for me to come home.
présence réduite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outofthedarkness.forumactif.org/t238-hello-from-the-other http://outofthedarkness.forumactif.org/t276-keeping-me-s-a-n-e
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : Mads Mikkelsen
≡ inscrit le : 10/11/2015
≡ messages : 255
≡ métier : Président d'une multinationale d'audiovisuel et du 7ème art (Galaxy Drop), Investisseur & Dénicheur de talents.
≡ quartier : 158 south blackwood - middlefield road.
MessageSujet: Re: intrigue 2, morgan & william   Lun 30 Nov - 21:27


A
ux gémonies tous ceux qui ont un jour osé arguer que la malédiction est sur son nom. Il a le coeur au bord des lippes rien qu'à l'idée de jubiler en pareilles circonstances, il a une incoercible envie de faire baller la réalité sous les paupières des bélîtres qui ont jadis calomnié à son sujet. Non, il ne faut manifestement pas être affublé du patronyme Washington pour subir le courroux du destin, et être porté disparu en pleine sylve. Ce soi-disant havre forestier, qui avale décidément beaucoup d'âmes infortunées – que se passe t-il ici bas ? Crédule est celui qui incrimine le wendigo, ce lupin fantasmagorique qui n'existe que dans les esprits ingénus. Lui, n'y a accorde pas une once de vraisemblance, non, il estime que tout ceci est l'oeuvre ignominieuse d'un kidnappeur et tueur en série, fort bien qualifié dans son domaine.  Qu'il tire le meilleur de ses vilenies tant qu'il le peut encore, il finirait par lamentablement choir dans les filets de ceux qui le cherchent, inlassablement, opiniâtres à l'instar de dévots en croisade.
Il refuse de demeurer statique dans une encoignure de son illustre logis, il n'est pas de ces ploutocrates qui craignent de se mêler à la plèbe. Pour l'occasion, même, il délaisse l'opulence de ses costumes au placard et se vêtit de façon plus lambda, comme pour ne pas trop attirer l'attention sur sa carcasse. Les lunettes de soleil protègent ses onyx de la luminescence qui se miroite sur la neige, et il s'essaie à tasser sa prestance usuelle. Il est adjoint à un binôme de gens, desquels il aurait amplement pu envier les gueules d'éphèbes, mais chacun a sa chance d'avoir vingt ans.

« Cooper. » Qu'il lance courtoisement, feignant de ne pas avoir un carcan d'hésitation à la gorge. Les journalistes sont d'un banal ineffable dans son quotidien, il a cessé de les dénombrer, mais il tente de nieller les noms dans sa mémoire – dans les hautes sphères de la société, le plus infime des détails peut avoir une importance cardinale. Il espère ne pas s'être fourvoyé, ce qui semble ne pas être le cas à en voir l'adonis ne pas s'indigner ou le reprendre. Il darde ensuite son regard sur le second protagoniste, qui se présente, et auquel il serre placidement la poigne. « William Washington. » Juge t-il nécessaire de préciser, avant que le devoir ne les enjoigne à se mettre au travail.

Comme tous les volontaires présents, ils se mettent en route, ayant juré aux autorités qu'ils ne se sépareraient sous aucun prétexte. William avance, avec une sapidité de déjà-vécu sur les papilles, un certain malaise lui retourne les viscères. « Alors Cooper, doit-on s'attendre à ce que vous sortiez calepin et caméra au détour d'un arbre ? » Il baisse sensiblement ses lunettes de manière à mieux distinguer le jeune homme, qu'il observe avec un iota de méfiance. « Cela dit, vous n'êtes sans doute pas le seul à vous être infiltré dans l'espoir de couvrir l'affaire. » Il a la décence de ne pas articuler le mot « vautours », même s'il n'en pense pas moins concernant les forcenés des médias. Il est curieux d'entendre la réplique, il cherche à déterminer s'il est là à des fins personnelles ou professionnelles. Quitte à devoir enquêter ensemble, autant savoir sur quel pied danser dès les prémices.

_________________

by the light of this lonely lantern I hold aloft,
I'll safeguard the wandering and lost
I'll keep you in my sight, I'll ward away the dark and fright. I'll keep you from harm within my arms, hat circle round your shaking form. No need for tears or wide eyed alarm, my arms will shield you from the storm.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : aaron johnson
≡ inscrit le : 16/11/2015
≡ messages : 46
≡ métier : journaliste
≡ quartier : Center Blackwood, au 406 dans un bloc appartement.
MessageSujet: Re: intrigue 2, morgan & william   Mar 1 Déc - 2:23




fear of the dead
✻ ✻ ✻


Dire que tu n’étais pas moralement impliqué dans cette affaire était un gros mensonge. Tu savais très bien que tu avais sauté sur l’occasion pour le simple but d’en apprendre davantage sur les patterns des récentes disparitions. Tu aurais préféré que ton frère soit plutôt évaporé dans l’air, d’avoir pu espérer un seul instant qu’il soit toujours en vie au lieu de le voir égorgé. Ces jeunes qui avaient disparus dans la soirée étaient pour le moment encore sains et saufs et tu savais que ça ne durerait pas. Tu aurais aimé avoir le temps de visiter ta mère pour lui poser des questions sur l’avenir de ces adolescents. Si seulement la vie t’avais doté du cadeau de chamanisme comme ta mère, peut-être aurais=tu eu le courage de prévenir toutes les pauvres âmes des dangers qui les guettaient, comparativement à elle. Près du papa Washington, tu sens malgré tout que tu es au bon endroit pour récolter les meilleures réactions de la part D’un des plus touchées de ces mystérieuses disparitions.

« Cooper. » Tu souris, au moins, il se rappelle de ton nom! Tu te dis que tu l’as peut-être plus marqué que tes congénères journalistes. Puis, il précise son nom au bel inconnu par pure politesse. « William Washington. » Tu en profites pour l’observer davantage et lui serrer la main fortement lorsqu’il te la donne. « - Morgan Hadresham. » Les présentations faites, vous commencés à vous diriger dans la forêt à la recherche des jeunes perdus. Un mal de tête infâme te fait grimacer, dans le seul silence des oiseaux qui vous entourent. Jusqu’à ce que William ouvre la bouche.

« Alors Cooper, doit-on s'attendre à ce que vous sortiez calepin et caméra au détour d'un arbre ? » Tu sors un « Ha ha. » Sonore, attendant la suite de ses reproches. « Cela dit, vous n'êtes sans doute pas le seul à vous être infiltré dans l'espoir de couvrir l'affaire. » Tu laisses échapper un long soupire. « Vous ne pouvez tout de même pas m’en tenir compte de vouloir gagner ma vie, non? » Tu te mords l’intérieur de la joue, continuant d’avancer doucement et d’observer aux alentours. Finalement, tu rajoute : « Tout comme je saute à pieds joints à la première occasion d’en apprendre davantage sur la mort de Carl. » Solide,ta voix retentit contre les arbres. Tu voulais encore et toujours savoir qui était le salopard qui avait enlevé la vie de ton frère tant chéri. On lui avait attribué une mort rapide, quoique douloureuse. Différente de celle d’autres adolescents lors de cette maudite nuit. Alors qu’e que tu avais été mis en contact direct en une créature avec de grands yeux, tu ne pouvais tout de même effacer les indices réels. Tentant de détendre l’atmosphère, tu te tournes vers Morgan. « Cela fait combien de temps que vous êtes à Blackqell? Connaissez-vous nos fameuses histoires? » Tu mets un certain accent sur tes dernières paroles comme si c’était une blague. Tu veux changer le ton de la conversation, voilà tout!

_________________

i will find the truth.
Oh I'm a mess right now Inside out. Searching for a sweet surrender But this is not the end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outofthedarkness.forumactif.org/t336-the-drought-was-the- http://outofthedarkness.forumactif.org/t339-wade-i-m-missing-more-than-just-your-body
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : tyler hoechlin.
≡ inscrit le : 08/11/2015
≡ messages : 286
≡ métier : soldat de l'US Army à la retraite, ancien démineur.
MessageSujet: Re: intrigue 2, morgan & william   Sam 5 Déc - 0:55

morgan & wade & william
intrigue 2 - fear of the dead
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Morgan n'est pas très sociable, et c'est peu de le dire. Depuis son diagnostic, l'homme a du mal à mettre des mots sur ce qu'il ressent au fond de lui, et sa fuite n'a rien arrangé à tout ça. Cette route perpétuelle, qu'il ne cessait de parcourir, n'aida pas non plus. A force d'avaler les kilomètres, l'ancien soldat s'est muré dans une sorte de mutisme. Les rares fois où il échangeait avec des humains étaient lorsqu'il souhaitait une chambre de motel pour s'évanouir de fatigue, ou un café pour reprendre du poil de la bête. Sinon, il faisait en sorte d'éviter pour contact. Comme pour se punir. Ou parce qu'il se disait qu'il pouvait se soigner ainsi. Ces jours de silence ne l'avaient donc pas aider. Et il aurait bien besoin d'un coup de pouce, là, tout de suite, maintenant.

Les présentations étaient faites, et Morgan ne manqua pas de remarquer une certaine... tension entre les deux hommes avec qui il formait un des nombreux trios ce matin. Alors qu'ils s'étaient mis en route, il écoutait d'une oreille la conversation de ces messieurs. Autant dire que le plus âgé d'entre eux avait une certaine rancœur envers Wade Cooper. Il ne saurait dire si c'était personnel, ou simplement dut au métier de ce dernier, qu'il déduisit être un journaliste. En tout cas, il ne manqua pas de lui répondre, quelque fois sarcastiquement. L'américain ne fit aucun commentaire, peu intéressé par les vieilles querelles de ces deux-là. Déjà qu'il n'était pas très doué avec les mots, mais si il devait se coltiner deux personnes qui ne pouvaient pas se sentir... Le pauvre. La matinée allait être longue.

Il marchait, se concentrait sur le sol pour y trouver des indices, qui sait. Il portait son regard un peu partout, et avançait lentement. Ces bois, même si de loin, formaient un magnifique paysage, étaient néanmoins assez... glauques, de l'intérieur. Il se rassurait en se disant qu'il n'était pas venu ici seul, et sans défenses. Et il ne songeait pas à sa petite équipe. Méthodique, concentré, Hadresham ne saisit pas en premier lieu que Wade lui adressait la parole, le questionnant sur sa présence à Blackwood et sur ses connaissances de la ville. Mais quand l'information arriva finalement à bon port, c'est-à-dire à son cerveau, il ralentit le pas pour être à son niveau.

« - Un mois, bientôt. Je suis un peu arrivé ici par hasard. » se sent-il obligé de préciser. Il ne dirait pas pourquoi il était là, déjà parce qu'il n'y avait pas de raison particulière, mais surtout parce qu'il préférait se méfier de ce gars. Il avait l'air sympathique, mais Washington ne semblait pas du même avis. « Comment ça, vos 'fameuses histoires' ? » demanda Morgan, un peu confus.

Il a eut vent de croyances, mythes ainsi que de pas mal d'histoires louches survenues dans la région mais... comme un peu partout sur cette Terre, non ?
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

_________________

You're my death

so you can keep me inside the pocket, of your ripped jeans, holdin' me closer, till our eyes meet, you won't ever be alone,  wait for me to come home.
présence réduite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outofthedarkness.forumactif.org/t238-hello-from-the-other http://outofthedarkness.forumactif.org/t276-keeping-me-s-a-n-e
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : Mads Mikkelsen
≡ inscrit le : 10/11/2015
≡ messages : 255
≡ métier : Président d'une multinationale d'audiovisuel et du 7ème art (Galaxy Drop), Investisseur & Dénicheur de talents.
≡ quartier : 158 south blackwood - middlefield road.
MessageSujet: Re: intrigue 2, morgan & william   Lun 7 Déc - 21:57


C
harognards. Le mot est un acide sur ses lippes, mais quelque part, il comprend. Lui aussi peut être squale comme agneau, c'est l'instinct de survie qui affile les comportements, l'âme n'est jamais rien qu'une houle pleine de lubies. Alors, le patriarche fait fi de l'amusement du journaliste, et plus que tout, il tâche de ne pas le stigmatiser pour les raisons de sa présence en ce jour. Raisons, qu'il ne connait vraisemblablement pas aussi bien qu'il l'a subodoré, il le constate lorsque l'amertume croque le palpitant de Wade au même titre que sa denture mord la paroi interne de sa joue. Qui diantre est Carl, a t-il comme l'envie de s'enquérir, mais il augure au phonème emprunté et aux circonstances de la déclaration qu'il ne s'agit en rien d'un événement de bonne joie. Pis encore, il soupçonne qu'il s'agisse là d'une énième victime dont aucune houppette n'a été retrouvée, proche porté disparu et oublié par tous ceux qui n'ont aucun motif pour se souvenir de lui. Il sait la douleur que les surins d'une telle perte provoquent. Il respecte toutefois, que l'on veuille inhumer cette affliction et n'en brandir aucun aspect face à des connaissances plus que vagues. Il ne balbutie mot, son regard camouflé fauche le décors avec flegme.

Il écoute à présent les paroles du second adonis, fraîchement arrivé dans ces landes. Il lui fait penser à un chien de bonne race égaré parmi les loups galeux, il semble n'avoir pas l'ombre d'une idée sur le pandémonium travesti en havre dans lequel il met les pieds. L'intuition se confirme lorsqu'il interroge sur ces mythes qui rendent cet endroit somme toute quelconque bien plus pittoresque, et comme pour conjurer le mauvais sort, William s'octroie un droit de réponse. « Rien que des fabulations folkloriques qui affûtent l'intérêt des plus curieux... et la peur des plus idiots. » Il opine négativement du chef. « Le schéma classique du berceau patriarcal qui donne toute sa singularité à un lieu banal. Les légendes amérindiennes sont, au même titre que celles gaéliques ou nippones, parfaites pour cela, l'on use et abuse des us et coutumes d'une civilisation ma foi intéressante pour le business et la gloriole. Les créatures dont il est ici question sont à placer au même niveau que le Monstre du Loch Ness. » C'est-à-dire inexistant, de l'ordre du chimérique et tout juste bon à sustenter l'imagination féconde des scénaristes hollywoodiens. Il sait de quoi il parle, lui qui fait partie intégrante de ce domaine n'a de cesse de coudoyer des sagas toutes plus excentriques les unes que les autres dans un but cinématographique.

« Cela étant, ces « histoires » ne sont pas dénuées de charme et d'extravagance, je dois bien l'admettre. Dommage que certains jusqu'au-boutistes essaient d'en tirer profit ou, pire, de leur attribuer la responsabilité des drames qui sévissent dans la région. » Il sourcille. Une fois encore, il n'est pas étranger à ce fait, il en est même l'une des premières victimes collatérales. L'écoeurement gâte ses traits, il a envie de rendre gorge. Il lorgne Morgan, puis désigne le journaliste d'un geste courtois de la patte. « Mais je gage que Monsieur Cooper ci-présent en sait davantage que moi. » Pas un iota de sarcasme dans sa voix, il évoque un simple fait, et s'avère d'ailleurs lui-même curieux d'entendre ce dernier se prononcer sur le sujet.

_________________

by the light of this lonely lantern I hold aloft,
I'll safeguard the wandering and lost
I'll keep you in my sight, I'll ward away the dark and fright. I'll keep you from harm within my arms, hat circle round your shaking form. No need for tears or wide eyed alarm, my arms will shield you from the storm.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— MEMBRE ≡ The lonely wolf —
≡ avatar : aaron johnson
≡ inscrit le : 16/11/2015
≡ messages : 46
≡ métier : journaliste
≡ quartier : Center Blackwood, au 406 dans un bloc appartement.
MessageSujet: Re: intrigue 2, morgan & william   Mar 15 Déc - 2:40




fear of the dead
✻ ✻ ✻


Tu gardes ton calme, malgré le fait qu’une fiesta mexicaine se fait dans ton crâne. Tu as un mal de chien, tu fronces les sourcils en grimaçant à chaque fois que le soleil traverse les arbres. Tu n’aurais pas dû boire autant la veille, tu t’étais laissé aller une fois de plus et ça mettait ton travail en jeu. Il y avait la drogue et l’alcool, mais il y avait aussi ce qui comptait le plus à tes yeux soit, ton travail. Tu te demandais quand le temps serait venu de faire quelque chose pour changer. Tu te disais seulement qu’hier avait été une mauvaise soirée parmi d’autres, que tu ne referais pas la même erreur. Vous savez, ce genre de discours que se répète sans arrêt un alcoolique. Non, tu n’étais pas rendu à voir la vérité en face et il te semblait que seule ta sœur pourrait le faire. Tu essayais de te concentrer à ne pas gémir quand tes deux comparses te parlaient un peu trop fortement. Quand Morgan dévoila être arrivé depuis qu’un mois, un sourire apparut davantage sur ton visage. Non, il ne devait pas être au courant des fameuses légendes et le premier à prendre parole fut William. Il avait beau être sec avec toi, entre un journaliste qui était supposément un grand parleur, il n’avait pas sa langue dans sa poche non plus. William finit par le laisser parler. « Je n’étais pas convaincu des légendes que l’on disait non plus. Vous connaissez ce qu’est un Wendigo, Morgan? » Tu continues quand même d’observer aux alentours, on ne sait jamais sur ce que vous pourriez tomber. « Ces monstres qui ont été justement associés à la mort de nombreux jeunes de la région. Ou a d’étranges disparitions. » Avec ses paroles, tu t’arrêtes un instant pour plonger tes prunelles dans celle de l’étranger. Tu ne fais pas référence à ton frère parce que lui, ses blessures étaient différentes. Néanmoins, toi qui étais pourtant quelqu’un de si pragmatique avais une mère shamane. « Comme Washington, je ne croyais pas en ces créatures jusqu’à ce que je tombe sur l’une d’elle il y a quelques jours, dans cette même forêt. » Que tu finis par lâcher, comme une bombe. Bon, bravo la discrétion et bonjour l’asile! Tu savais que tu te ferais juger après ses paroles, mais, tu n’as jamais été du genre à mentir même si tu es un journaliste. Tu sais ce que tu as vu, des yeux éclatants dans le noir, quelque chose qui t’as suivi jusqu’à la maison de ce garde forestier… Ton corps tout entier frissonne, tu veux continuer ton récit lorsque tu entends un drôle de bruit. Tu t’arrêtes à nouveau et chuchote : « Vous avez entendu?


Spoiler:
 

_________________

i will find the truth.
Oh I'm a mess right now Inside out. Searching for a sweet surrender But this is not the end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outofthedarkness.forumactif.org/t336-the-drought-was-the- http://outofthedarkness.forumactif.org/t339-wade-i-m-missing-more-than-just-your-body
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: intrigue 2, morgan & william   

Revenir en haut Aller en bas
 

intrigue 2, morgan & william

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Résumé de l'intrigue
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUT OF THE DARKNESS :: 
Blackwood mountain
 :: Blackwood's surroundings :: Blackwood forest
-
Sauter vers: