AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Julian ❖ Living like we're renagades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
— ADMIN ≡ Doctor of the Dead —
≡ avatar : luke mitchell
≡ inscrit le : 26/10/2015
≡ messages : 137
≡ métier : Infirmier
≡ quartier : judd height, immeuble du centre ville.
MessageSujet: Julian ❖ Living like we're renagades   Mar 27 Oct - 19:13

Julian Blake
You wanted a soldier but it wasn't me
nom : Le blond répond au doux nom de Blake, un nom anonyme, tout comme sa propre existence. prénom : Julian, on le surnom "Ju" et plus rarement "Juju", il n'aime pas vraiment la seconde option de tout façon. date et lieu de naissance : Il est né le deux avril 1885 à Blackwood, à un jour près, sa naissance aurait été un gros poisson d'avril. âge : Déjà trente ans, mais franchement, l'âge, c'est dans la tête que ça se passe et il a toujours vingt ans dans la sienne. statut civil : Célibataire, amoureux d'un homme qui le verra toujours comme son meilleurs ami et rien de plus. origines : Il n'a pas d'origines particulières qu'il sache. nationalité : Canadien, à cent pour cent, enfin, comme si c'était important, il est juste citoyen du monde selon lui, sa nationalité c'est terrien. emploi : Julian est Infirmier, y a pas de quoi se la péter comme les chirurgiens, mais il ne court pas après la gloire alors il est heureux comme ça. orientation sexuelle : homo qui pense trop avec son coeur et pas assez avec... ce qu'il a en bas. groupe: the sharpest lives. crédits : aos stills + daisylincolns.tumblr.

(001), Julian est plutôt sportif, il faisait partie de l'equipe de hockey au lycée. Il n'est pas rare qu'il fasse son jogging au parc. Aussi, il pratique la boxe depuis qu'il a dix huit ans et il continue encore aujourd'hui. (002), Physiquement c'est un grand blond de 185cm, aux yeux vert, autant dire qu'il ne déplaît pas trop. En tout cas, il n'a jamais eut de souci en rapport avec son physique. (003), Julian est le genre de type dont l'humour est carrément nul, d'ailleurs, s'il y avait une police de l'humour, il pourrait se bouffer plein d'amandes. Ceci dit, il est aussi adepte des blagues salaces. Mais il est aussi bon public et se marre facilement. (004), Il a tendance à utiliser souvent les mêmes expressions lorsqu'il parle, genre des "hum" , "tu vois" , "t'sais" ou "genre". Idem pour les mots fleuris, des "merdes" ou des "putains" ce n'est pas rare dans le vocabulaire de Julian. (005), Ses qualités sont les suivantes : attentionné, patient, protecteur, modeste et joueur. (006), Quant à ses défaut, les voicis : trop perfectionniste, menteur, gaffeur, hypocrite et maniaque. (007),  C'est un gameur old school qui joue encore sur psOne, ps2 voir même N64 ou Saturn, bref. Il a quand même une préférence pour la génération psOne et Ps2. Il faudrait être fou pour critiquer Final Fantasy 7, Silent hill 3 ou Taken 3 devant lui ! (008),  Il n'aime pas vraiment les gens qui le prenne de haut pour sa culture geek, ouais il préfère lire des mangas que Poe et il assume. Il préfère regarder Games of Throne que lire le bouquin (trop de pages, trop de mots). Les seuls livre qu'il a lu pour le plaisir, ce sont le Disque-Monde et les Harry Potter. Il est pro poufsouffle et possède une cravate de cette maison achetée à Londres. (009), Il n'est pas du genre à se laisser tenter par ses instincts primaires et lève souvent les yeux au ciel lorsqu'il entend dire que les mecs ne pensent avec qu'avec leur queue. On pourrait dire que Julian est plutôt chaste comme type.. Il est même carrément chaste, mais il ne se vente pas non plus d'être encore vierge à trente ans.(010), Il est allergique au chocolat... ce qui est frustrant, car il adore ça. Aussi, il pourrait passer sa vie dans les fast-food ou dans les pizzarias, la mauvaise bouffe, c'est son truc .



≡ avis sur les légendes
Il ne sait pas trop quoi en penser. Il est plutôt logique et rationnel comme type, mais quand il voit les effets de la maladie lupine, il a quelques doutes. En plus, il trouve ça intéressant les légendes et assez romantique. En gros, il est assez neutre et tolèrent, donc au final, ça ne le gène qu'on puisse y croire. Après, si on lui apportait des preuves tangibles, il ne passerait pas le déni comme il est prêt à faire des efforts sur le sujet. Il ne croit que ce qu'il voit en gros.

Que pensez vous de l'infection lupine ?
Il pense que ça put du cul. Ça ne se guérit pas, c'est horrible pour les patients et on ne peut même pas les aider à aller ne serait-ce qu'un petit peu mieux... Il ne pense pas que ça vienne des loups, il y a autre chose, c'est sûr, mais quoi... il serait incapable de le dire. En attendant que les chercheurs en apprennent plus sur cette foutue maladie, le mieux qu'il puisse faire c'est de soutenir les patients qui sont atteints. Si l'infirmier qui s'occupe de vous se laisse abattre, ça ne donne pas envie de battre non plus, alors il faut qu'il reste optimiste.


l.mactans - morgane - 25 ans
ft. Luke Mitchell - personnage inventé

fréquence de connexion : 7/7, 24/24, enfin peut-être pas non plus, faut dormir et manger quand même. pays : france. avis sur le forum : j'espère qu'il plaira autant qu'il me plait (a). avez vous des suggestions : naaah. comment l'avez vous connu : il était dans un kinder surprise. dernier mot : Hashtag there's a freaking ghost after us?!


Dernière édition par Julian Blake le Mer 28 Oct - 14:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outofthedarkness.forumactif.org/t53-julian-living-like-we http://outofthedarkness.forumactif.org/t55-julian-we-paint-white-roses-red#108
avatar
— ADMIN ≡ Doctor of the Dead —
≡ avatar : luke mitchell
≡ inscrit le : 26/10/2015
≡ messages : 137
≡ métier : Infirmier
≡ quartier : judd height, immeuble du centre ville.
MessageSujet: Re: Julian ❖ Living like we're renagades   Mar 27 Oct - 19:13

the warriors that built this town.
All that I needed was the one thing I couldn't find
« Julian, il faut que je te dise quelque chose... » Là maintenant ? Alors qu'il venait de rentrer des cours et qu'il avait juste envie de se poser devant sa ps2 ? Sa mère avait l'air inquiet. Il posa son sac par terre et attendit qu'elle parle, mais elle insista pour qu'il vienne s'asseoir avec elle. Qu'est-ce qu'elle allait lui sortir ? Qu'elle avait un cancer ou une connerie du genre ? « Comment dire ça... tu... tu as été adopté. » Il haussa un sourcil. « Et ? » Ben ouais, c'était courant l'adoption, nan ? En tout cas, ça ne choquait pas vraiment le gosse de dix-sept ans. Il n'avait aucune souvenir d'avoir eu d'autres parents, alors forcement, c'était qu'il devait être tout petit. Ses parents, même s'ils étaient relou sur bien des points, l'avaient élevé comme de vrais parents. Il ne savait pas trop si c'était lui qui réagissait trop calmement ou elle qui était trop parano, mais en tout cas, ils n'étaient pas du tout sur la même longueur d'onde. « Ta mère... était ma sœur, elle est morte deux ans après ta naissance. » Hum, il comprenait un peu mieux que le sujet devait être délicat pour sa mère, elle avait quand même perdu sa sœur dans cette histoire. C'était plus difficile pour elle que pour lui qui ne l'avait jamais connu. « Pour moi, ça change rien, t'es ma mère. » Il haussa les haussa les épaules. En fait, il ne savait pas trop quoi dire à ce sujet, enfin, tout était dit quoi. La femme qui l'avait mis au monde était morte, c'était triste, mais ça ne l'atteignait pas plus que ça, c'était une inconnue.

Avachi dans le canapé, Julian expirait la fumée de sa clope l'air pensif. Il faisait le point sur toutes les choses de sa vie... En même temps, il venait d'apprendre qu'il avait été adopté, même s'il s'en foutait, ça le poussait quand même à faire une introspection... sur le peu de choses qu'il avait vécu. Après tout, il vivait dans un foyer chaleureux, aimant et aisé, il n'avait jamais eu de problème. Même son homosexualité était passé crème lorsqu'il avait son coming out. En même temps, sa mère était du genre hippie, sa petit soeur enthousiaste et son père avait été un peu gêné, mais au final, il préférait que son fils soit bien dans sa peau plutôt qu'il garde ce secret pour lui. En fait, il n'avait rien vécu. Rien d'extraordinaire. Il était amoureux de son meilleur ami qui lui était amoureux d'une nana... Bref, une situation sans happy end pour lui, mais à part cette plaie au cœur, il avait la vie facile. « Donne-moi ça avant qu'elle se consume toute seule. » Matt, son meilleur ami avait pris sa clope qu'il avait complètement oublié pendant qu'il pensait. Sa main avait frôlé la sienne. Ça ne voulait rien dire pour lui, mais pour Julian, ça signifiait beaucoup... C'était con. « Alors, ça avance avec Donna ? » Il la détestait cette Donna, mais bon, il ne pouvait pas vraiment le dire, ce serait se griller et non merci. « Hum... j'aurais plus de chance avec le pape qu'avec elle je crois. » C'était bon à entendre même s'il faisait le mec désolé. Donna était juste une bonne amie de Matt au final, ce dernier pensait qu'elle devait le voir comme ça... comme Matt il voyait Julian. Lorsqu'ils traînaient tous les trois, Julian et Donna ne s'adressaient pratiquement pas la parole, ils n'avaient rien en commun... mise à part leur love interest. Parce que même s'il faisait genre qu'il n'en savait rien, Donna s'intéressait à Matt. Des histoires de gamins quoi.

« Tu ne vas quand même pas t'inscrire en école d'infirmière, Julian, tu vaux mieux que ça. » Le gosse leva les yeux au ciel en entendant les paroles de son père. Qu'est-ce que ça voulait "valoir mieux que ça" hein ? Il ne voulait pas faire d'études de médecine, c'était trop long, trop incertain, il n'avait pas envie d'échouer pour finir psychiatre... non ce n'était pas lui ça. Le blond soupira, il pouvait bien faire ce qu'il voulait quand même. Et puis il n'avait pas envie de devenir chirurgien, c'était trop de responsabilités, il n'était pas tellement fan de ce mot "responsabilité". Même s'il était assez mature à son âge, il avait un certain problème avec cette idée-là. Enfin bref, elle avait beau dire, ce n'était pas son père qui décidait pour lui. Julian voulait juste faire des études pas trop longues, avoir un taff et son indépendance. D'ailleurs, pour être indépendant, il quitta sa Blackwood natale pour Edmonton. Au départ c'était galère de s'adapter à la vie dans la grande pomme, mais au bout d'un an, il ne voyait plus vivre ailleurs. Au moins, il ne voyait Matt que virtuellement et espérait pouvoir passer à autre chose.

Il se trompait, il n'était jamais passé à autre chose, même à trente ans, le blond ne pensait qu'à son ami d'enfance avec qui il avait renoué des liens depuis qu'il était revenu à Blackwood après sa formation... Il était soit maso, soit complètement con, mais dans tous les cas, il était bloqué. Si bien qu'à trente ans, il n'avait jamais eu d'histoire, ni sérieuse, ni de coup d'un soir. Il n'y arrivait pas. Déjà, il ne se voyait pas coucher avec quelqu'un sans avoir de sentiment pour ce quelqu'un, ensuite, la seule personne pour qui il avait des sentiments ne les partageait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outofthedarkness.forumactif.org/t53-julian-living-like-we http://outofthedarkness.forumactif.org/t55-julian-we-paint-white-roses-red#108
 

Julian ❖ Living like we're renagades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Living crappily ever after • PV
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» (m) julian schratter ⊹ my head is a jungle with you inside
» (m) Julian Morris - Libre
» (M) JULIAN SCHRATTER - Frère par adoption.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUT OF THE DARKNESS :: 
Boom : butterfly effect
 :: Time to meet and greet :: White Butterflies
-
Sauter vers: